facebook

Historique

Historique de l'ASCTR

Du Comité des Sports à l’Association Sportive C.T.R. « 50 » Des caves du CTR au stade Roi Baudouin L’histoire débute le 19 juillet 1952. Au cours d’une visite de la National Spinal Unit de Stoke-Mandeville ( Buckinghamshire – G-B), le Dr Pierre Houssa, médecin- directeur Fondateur du Centre de Traumatologie et de Réadaptation ( CTR) de l’hôpital Brugmann à Bruxelles, admire la place appréciable prise par les activités sportives dans le programme de Réhabilitation instauré par le Dr Ludwig Guttmann dans ce centre spécialisé dans le traitement et la réadaptation des blessés médullaires. Rentré en Belgique, Pierre Houssa prend contact avec un ami de la rédaction du journal Les Sports, Jacques Lecocq. Tous deux examinent les possibilités de créer une section sportive intégrée dans le traitement et la réadaptation des patients traités au CTR en activité depuis septembre 1950. Ils décident de rencontrer Victor Boin, à l’époque Président du Comité Olympique Belge. Victor Boin, sportif convaincu est séduit par le projet qui prend corps très rapidement avec l’aide enthousiaste de plusieurs présidents de fédérations ou ligues nationales. C’est ainsi que de manière informelle mais combien efficace naît le Comité des Sports du Centre de Traumatologie et de réadaptation réunissant messieurs : Victor BOIN Président du Comité Olympique Belge (C.O.B.) Edouard HERMES Président de la ligue Belge d’Athlétisme Oscar KESSELS Président de la fédération Royale Belge de tir à l’arc José CRAHAY Secrétaire général du Comité Olympique Belge René BALIEUS Président de la fédération des sports de Basket Ball Albert GOVAERTS Chef de service à l’Hôpital Brugmann Jacques LECOCQ Journaliste au quotidien Les sports Max WELL Rédacteur en chef du journal Les Sports Franck MATTHYS Secrétaire adjoint du NILOS* Max WASTERLAIN Secrétaire adjoint de l’INEPS* ( ineps = institut de l’éducation physique et des sports) (Nilos =Nationaal Instituut voor Lichamelïjke Opoeding en Sporten) Le 31 juillet 1954, les choses se concrétisent sur le terrain avec la participation d’une équipe belge de quatre archers en chaises roulantes aux Jeux Internationaux de Stoke-Mandeville, organisés sur pelouse de l’hôpital de Aylesbury dont faisait partie la National Spinal Unit déjà citée.Nos quatre représentants nationaux, tous issus du CTR, entraînés par un archer bénévole, P.VERHOEVEN, et accompagnés d’une infirmière Valentine LARSIMONT et d’un médecin Albert TRICOT, étaient : Henri VAN PUYMBROECK Charles JANSSENS Emmanuel NAVARA Jean PATOT L’équipe, sixième sur 24 participantes et première « overseas » fut accueillie sur le tarmac de l’aéroport de Melsbrock par le Ministre de l’Intèrieur et de la Santé Publique, PierreVermeylen, et fleurie par de nombreux amis et personnalités. Le mouvement sportif belge pour personnes handicapées était ainsi lancé il y a 50 ans. Il allait rapidement prendre ancrage en premier lieu à Bruxelles, au CTR de l’Hôpital Brugmann. Une plaine des sports multifonctionnelle fut créée comprenant dés avant son début d’activité un bassin de natation de rééducation fonctionnelle et plus tard, un stand de tir à l’arc couvert car durant les premières années, les archers se réunissaient dans les couloirs des caves du Centre. La plaine Fernand Héger, du nom du Président de la Commission d’Assistance Publique, fut inaugurée le 6 juillet 1958 pat S.M. La Reine ELISABETH, à l’occasion des premiers Jeux Internationaux de Bruxelles. Douze J.I.B., organisés tous les deux ans, allaient suivre cette grande première sur le continent, à l’exemple de ce qui se passait annuellement en Grande Bretagne, à Stoke-Mandeville. Conscients de la nécessité d’une structure plus organisée sur le territoire national, Victor BOIN Président Pierre HOUSSA Vice- Président Franck MATTHYS Vice- Président José CRAHAY Trésorier Albert TRICOT Secrétaire Paul MARCOUX Membre-1er Président de la cours d’appel Jean-Pierre COSTE Membre- Médecin au CHU de Liège Jacques DUCHESNE Membre- Médecin au CHU de Gand Paul VERTONGEN Membre-Médecin au CHU de Brugge Georges DUPIRE Membre-Kinésithérapeute au CTR Yvette ALLOO Secrétaire administrative au CTR fondèrent le 6 février 1960 la Fédération Sportive Belge des Handicapés – Belgische Sportfederatie voor Gehandicapten ( FSBH – B.S.V.G) La FSBH / BSVG sélectionna une équipe nationale pour représenter nos couleurs aux premiers « Jeux Paralympiques » au lendemain de la clôture des Jeux Olympiques de Rome en 1960. A cette époque, ces Jeux réservés aux handicapés moteurs avaient été organisés sous le nom de International Stoke- Mandeville Games à Rome. Nos belges étaient une quinzaine. Ils ramenèrent dans leurs bagages et avec le concours de la Sabena, trois médailles : une médaille d’Or en tennis de Table dame classe C : Yvette ALLOO une médaille d’Argent au tir à l’arc dame : Ghislaine DEVOS une médaille de Bronze au tir à l’arc messieurs : Henri VAN PUYMBROECK une dixième place pour l’équipe de Basket Ball. Ce fut pour les membres de l’ASCTR l’occasion d’organiser une grande soirée festive dans les locaux mis a leurs disposition par la commune de Wemmel, le 2 décembre 1960. Soirée qui devint annuelle et fut maintenue durant de nombreuses années. En avril 1961, la FSBH / BSVG comptait 81 membres inscrit dans quatre clubs en activité à Bruxelles ( ASCTR, Brugge (SV ST.JAN), GITS (B.B.C.GITS) et Gent (THUMBS UP). Liège rejoignit ce quatuor en saluant la naissance de l’ ASLH ( Association Sportive Liégeoise des Handicapés).Trois autres étaient en formation à Antwerpen, dans le Hainaut et le Luxembourg. Un des plus anciens membres de l’ASCTR est toujours en activité, Richard Snoeckx qui est actuellement moniteur de tir à l’arc. La fédération nationale reçut la connaissance de L’INEPS et du NILOS. A cette époque, la FSBH / BSVG fut fière de montrer l’exemple car elle était la seule fédération au monde ayant obtenu la qualité de membre associé de son Comité Olympique national, en l’occurrence le Comité Olympique Belge. Le 20 avril 1961, le Président Oscar Kessels et les membres de la Gilde du Grand Serment Royal de Saint- Sébastien de Bruxelles organisèrent dans leurs locaux ancestraux de la rue de Laeken,une réception en l’honneur des archers qui s’étaient particulièrement distingués lors des participations Internationales. Nos membres étaient présents en nombre dans l’équipe qui prit part du 29 juin au 3 juillet 1961 aux premiers Jeux Internationaux de Paris. Médailles d’Or en tir à l’arc (messieurs) et en tennis de table (dames), médailles d’argent en Basket Ball et au tir à l’arc (dames) et médaille de bronze à l’escrime par équipes. Notre équipe nationale s’adjugea la première place au classement Inter nations. Consécration du développement international du mouvement sportif, en juillet 1961 lors des Jeux internationaux : fondation du Comité International des Jeux de Stoke-Mandeville sous la Présidence du Dr Ludwig Guttmann. Il était composé de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne, de la Belgique, de la France, de l’Italie, des Pays-Bas, de l’Autriche et des Etats-Unis. Cette association évolua vers la création d’une fédération internationale : I.S.M.G.F. (paralysés) en parallèle avec l’I.S.O.D. (amputés) et bien plus tard, l’I.P.C. mais ceci est une autre histoire déjà contée. Soulignons cependant les deux médailles d’or, les 5 médailles d’argent et les 3 médailles de bronze de nos nationaux à l’issue de ces I.S.M.G.61. A l’initiative de l’ASCTR, un Championnat National de Basket Ball fut créé dont le premier match officiel eut lieu le 25 novembre 1961 au Palais du Midi à Bruxelles avec le concours du service des Sports de la Ville. Il opposa l’équipe de L’ASCTR au BBC (GITS). Victoire des Bruxellois sur le score de 16 à 6. L’équipe était composée de Dédé Gurman, Toto Delbercq, Gérard Delobel, Antonio Diaz, Serge Elias, Richard Snoeckx, Wilfried Van Bruaene et Jean - Pol Weygaerts. Sur cette lancée, le 17 mars 1962, l’ASCTR organisa dans ce même Palais du Midi, en lever de rideau de la rencontre internationale de basket ball Belgique – Espagne, un match de basket en chaises roulantes opposant la Belgique aux Pays – Bas. Victoire Belge sans discussion 18 à 6. L’école clinique Provinciale de Montignies-sur-Sambre vint en avril 1962 compléter le panel des équipes reconnues par l’assemblée générale qui se réunit le 4 mai 1962. Cette AG désigna aux côtés du Président Victor Boin, les Vice- Présidents Franck Matthys et Pierre Houssa, un secrétaire général Albert Tricot un directeur sportif Georges Dupire et une secrétaire adjointe Yvette Alloo . la cotisation fut fixée a 125 frs belges. Les III èmes jeux Internationaux de Bruxelles en juin 1962 furent le signal d’un nouvel élan grâce aux autorités de la Ville de Bruxelles et d’André Wauthy, Directeur commercial de la firme Martini. Ceux qui les ont vécus, organisateurs, bénévoles, participants et les nombreux visiteurs et spectateurs n’ont certainement pas oublié la fameuse rengaine aux paroles adaptées du clair de Lune à Maubeuge, devenue par la force des choses clair de Lune à Bruxelles ni les trompettes d’introduction de Pierre et le Loup que nous appellerions aujourd’hui le « Jingle » des J.I.B . Un film de ces Jeux fut réalisé avec l’aide de la C.E.C.A. par la Soprofilm, cinéaste Charles Abel et commentaires d’Arsène Vaillant tous deux de la R.T.B. Ces Jeux consacrèrent la réputation des J.I.B. à l’étranger, même si le confort des logements n’était pas celui d’un trois étoiles. Les vestiaires, le cadre et l’atmosphère du Stade du Heysel furent appréciés, le beau temps aidant par nos amis Allemands, Autrichiens, Britanniques, Français, Italiens et Néerlandais. Si l’Italie s’adjugea la première place du classement Internations, la razzia belge fut remarquable : 5 médailles d’or, 7médailles d’argent et 7 médailles de bronze. Un mois plus tard, à l’occasion des Xème Jeux Internationaux de Stoke-Mandeville, Victor Boin décora le Dr Ludwig Guttmann de l’Ordre de Léopold au nom de notre Roi. A cette occasion et pour la première fois, le Lieutenant-Colonel Aviateur J.GUEUFFEN autorisa la Force Aérienne à assurer le transport de notre équipe nationale. Première occasion qui fut suivie de bien d’autres puisque, outre Londres, les aéroports de Tel-Aviv, Toronto, Nantes, accueillirent des avions militaires décorés de notre cocarde nationale. Victor Boin et son épouse Yvonne prirent en charge la réalisation par Paul Daxhelet et l’impression du Diplôme d’Honneur de la fédération dont l’exemplaire numéro 0 fut remis à la Reine Elisabeth le 10 octobre 1962 au château du Stuyvenberg, à l’occasion de la réception que Sa Majesté offrit aux membres de l'équipe belge qui s'étaient distingués lors des récents Jeux Internationaux: Ghislaine Devos, Yvette Alloo, Henri Van Puymbroeck, Raymond Schelfaut de l' ASCTR et le jeune brugeois Gryson. Le Comité organisateur des Jeux Internationaux de Bruxelles reçut en cette même année, par le biais de la FSBH, le prix de l'effort sportif et, le 25 novembre 1962, a l'occasion de la remise des prix du premier critérium national de tennis de table à la Terrasse Martini, fut créé le Challenge Ménage Roland. Les premiers Lauréats furent la bruxelloise Yvette Alloo et le gantois Fernand Stevens. En cette fin d’année 1962, si la publication officielle mensuelle portait le titre FSBH /BSVG magazine son équipe de rédaction, de réalisation et d’expédition était exclusivement composée de bénévoles de l’ASCTR. Rappelons les noms de ceux qui furent des années durant fidèles à leur parole de bénévoles. A la rédaction A.Tricot, Nora Boost, André Dubois, Josée Delbecque, Géo Donny . A leurs côtés Yvette Alloo et Claire Van Haelen assuraient la dactylographie. Georges Dupire, Georges Roland, Toto Delbecque, Micheline Helaers, Laurette Denuit et Marthe Boost étaient les reporters occasionnels auxquels notre ami brugeois Aimé Desal prêtait régulièrement son concours. Robert Deyns était notre traducteur Français / Néerlandais, nous permettant de réaliser des numéros bilingues. Mais il fallait produire ces textes en l’absence de machines à écrire électriques ou de pc et même de machines à photocopier. C’est Pierre Lejeune, homme a tout faire, qui s’attelait à cette tâche sur une machine à copier à alcool bien plus têtue et pleine de surprise qu’un simple ordinateur de notre époque. A l'afranchissement et l’expédition, Muriel Dernies, Tonio Penta et Simone Herremans complétaient cette équipe. En février 1963, le matricule n°7 fut attribué au Limburgse Sportclub voor Gehandicapten et l’ASCTR lança une nouvelle pratique sportive, le bowling. L.M le roi Baudouin et la Reine Fabiola reçurent au château de Laeken la jeunesse belge et parmi les invités, notre champion national en plusieurs disciplines, Gérard Delobel qui venait d’ailleurs de se mettre en évidence au cours des V èmes J.I.B. Ces jeux rassemblèrent le maximum de ce que pouvaient accueillir les locaux du stade du Heysel. Nos Souverains honorèrent plusieurs fois nos sportifs handicapés nationaux . Ainsi par une visite surprise et non protocolaire de SM le Roi Baudouin qui tint à participer à la remise des coupes et médailles lors de Championnats Nationaux au stade annexe 2 dénommé aujourd’hui stade Victor Boin . Ils le démontrèrent encore en souhaitant recevoir régulièrement la publication mensuelle de la fédération. En octobre 1963, tous étaient présents pour féliciter notre président Victor Boin auquel le comité International Olympique (C.I.O.) venait d’attribuer le diplôme du Mérite Olympique. Quelques semaines plus tard était fondé l’International Stoke Mandeville Comittee , présidé par Ludwig Guttmann . Les membres de ce comité précurseur de l’I.P.C. étaient A.Magli (I), A. Tricot (B), Ch. Atkinson (GB), M. Boubée (F), T. Kasai (J), B. Lipton (U.S.A), R. Simon (A) et H. Tjebbes (NL). L’A.S.C.T.R. devenait le 10 octobre 1974 une association de fait dont les membres du comité directeur étaient : Président fondateur et d’honneur Victor Boin Président Docteur Albert Tricot Vice-présidents Solange De Paepe et Rémi Van Cutsem Secrétaire Madeleine Van Culsem Secrétaire adjoint Guy Van Gils Chargé des relations extérieures Georges Roland Chargé des relation avec la presse Bernard Van Cutsem Ce sont eux qui ont permis le 24 novembre 1987 la transformation de l’A.S.C.T.R en association sans but lucratif. Le tableau d’honneur de notre asbl est riche de multiples titres nationaux et mondiaux mais aussi de nombreuses médailles d’Or, d’Argent et de Bronze aux Jeux Paralympiques auxquels nos membres ont pris part régulièrement depuis cette première de Rome 60. Il est impossible de citer dans ce bref historique toutes les distinctions obtenues par nos affiliés. Les noms des sportifs de l’ASCTR qui figurent au palmarès du Challenge Victor Boin, accordé chaque année au meilleur sportif handicapé belge, sont le meilleur reflet des efforts de nos membres et de la qualité de leurs entraineurs : Guy Van Ophem, Achiel Braet, Marie-line Pollet, Mario Dorigo, Dimitri Ghion. Le Centre de Traumatologie et de Réadaptation à l’Hôpital Brugmann hébergea contre vents et marées les locaux sportifs et administratifs de l’ASCTR durant toutes ces années. Quelques jours après l’inauguration par la Ville de Bruxelles, le 24 janvier 2003, d’un bâtiment entièrement accessible aux personnes handicapées, l’asbl ASCTR transférait ses activités au premier étage des installations totalement rénovées de l’annexe 5 du Stade Roi Baudouin, avenue de Marathon n°1, face au C.O.I.B. et au stade Victor Boin, sur le plateau sportif du Heysel. Merci à tous ceux qui nous ont permis de démarrer et de nous développer. Merci aux autorités communales bruxelloises successives qui nous ont offert un complexe dont nous sommes fiers et qui est ouvert à tous les sportifs handicapés. Cinquante années sont ainsi bouclées. Le plaisir de les avoir vécues sera peut être le vôtre en lisant ces quelques pages d’histoire. D.A.T.

 

 

 
 

 

Copyright © 2013 ~ ASCTR

 

ASSOCIATION SPORTIVE  du CENTRE de TRAUMATOLOGIE

et de READAPTATION ~ A.S.B.L

 

 
 
bullet hover email hover menu arrow