facebook

ATHLETISME

 

 

 

 

 

Athlétisme

 

De tous les sports, l'athlétisme est probablement le plus ancien et certainement offrant le plus de variétés.

    Dès l'antiquité et sans le savoir, l'homme pratiqua l'athlétisme pour se nourrir mais aussi pour échapper aux dangers et se sauver.
    L'athlétisme est d'ailleurs la discipline olympique numéro un et réclame un minimum d'équipement.
    Sa pratique se divise en deux grands groupes qui se démultiplient en différentes épreuves : les courses et les concours.

  •     Les courses comprennent le sprint sur 100 à 400 mètres, le demi-fond de 800 à 3000 mètres ou encore le fond sur 5000 mètres et au-delà.

  •     Les concours parmi lesquels citons:
        1°les sauts en hauteur, longueur ou triple sauts ou la perche( qui ne concerne cependantpas les personnes handicapées).
        2°les lancer du poids, du disque, du javelot ou de la massue ( qui n'est actuellement plus pratiquée par les personnes handicapées).

Le sport pratiqué par des moins-valides prit naissance en Angleterre après la deuxième guerre mondiale à Stoke Mandeville. C'est au CTR de l'Hôpital Brugman que fut créé la première section sportive d'athlétisme. Ce fut, après le tir à l'arc et le basket Ball, la troisième discipline mise à l'honneur dans le programme de réadaptation instauré dans cette unité spécialisée dans le traitement des blessés médullaires et autres accidentés graves.

En 1960 un licencié en éducation physique, Roger Houben, prit l'initiative de cette section.

Ce personnage hors du commun était entraîneur au club d'athlétisme "Excelsior" avec lequel l'ASCTR a toujours eu des contacts privilégiés. Roger Houben était également entraîneur national et le devint plus tard au sein de la Fédération Sportive Belge des Handicapés. Ce magicien, passionné et orfèvre en la matière s'appliqua avec amour et patience mais aussi avec quelle réussite à attirer les moins-valides à sa discipline sportive. Malgré des conditions de structures difficiles, il récolta déjà après quelques mois les premiers succès.

Je le vois encore dans les jardins de Brugmann ou par mauvais temps dans les couloirs du CTR courir en chaise roulante pour montrer l'exemple. Pour les lancers, il avait heureusement la pelouse la plus proche du centre, mais celle-ci devint bientôt trop exigüe surtout pour les lancers du disque et quelques vitres brisées obligèrent l'ami Roger à chercher asile ailleurs.

C'est sans hésiter vers son club de l'Excelsior qu'il s'orienta pour les lancers. Ceux-ci se font encore actuellement au stade Victor Boin face à notre nouvelle salle.

Les premières compétitions avec jury, officieuses au début, eurent lieu également au stade Victor Boin à partir d'avril 1966 ; J'y pris part comme juge arbitre en compagnie de trois collègues officiels de la LRBA. La première vraie compétition officielle se déroula au cours d'un meeting d'athlétisme à Forest le 3 octobre1970 et la première rencontre entre moins-valides se tint au stade Victor Boin en avril 1972.

Avec ses athlètes, Roger Houben a obtenu un palmarès hors du commun.

Au niveau Paralympique, la Belgique a dû cependant attendre 1972, lors des jeux Paralympiques à Heidelberg pour obtenir ses premières médailles en athlétisme.

Pour l'ASCTR, ce fut en 1976 à Toronto avec trois médailles d'or décrochées par Achiel Braet en poids, au disque et au javelot et par Annie Cornil,qui ramena du Canada une médaille d'or sur 60 m et d'argent sur 800 m en chaise roulante.

4 ans plus tard, ces deux mêmes athlètes étaient présents à Arnhem ( NL) 1980. Ce fut l'occasion d'une médaille de bronze au slalom chaise roulante, décernée à Annie Cornil et de deux médailles d'or aux lancers du disque et du poids pour une médaille d'argent au javelot au crédit d'Achiel Braet. Après quoi, nos deux affilliés remisèrent leurs tenues mais la relève ne se fit pas attendre longtemps. Roger avait décelé les qualités d'une nouvelle étoile qui ne fut pas filante: Marie-Line Pollet. Marie-Line, une athlète polyvalente et sportive complète était super douée. Elle avait aussi un moral d'acier et la rage de vaincre. Dés 1984, à Stoke mandville (GB) elle prit une excellente médaille d'or au poids et au pentathlon mais aussi une médaille de bronze au disque en chaise roulante. Son année fut sans conteste 1988 à Séoul (Corée). Malgré qu'elle eut été versée dans une catégorie supérieur elle ramena 5 médailles, or en pentathlon, argent sur 200 m et au disque, le bronze sur 100 m et au lancer du poids. Un exploit jamais égalé.

Plus tard, Thierry Daubresse, amputé de jambe, devint recordman du Monde au lancer du poids avec bien entendu une médaille d'or à la clef.

Aux côtés de ces champions hors classe, Roger Houben entraîna durant 4 décennies d'autres athlètes qui furent également des champions tels Jacky Pirson, Jacques Seghers, Véronique Marchal, Didier Simons et notre inusable, devenu vétéran, Marcel Chollot et d'autres encore dont les noms m'échappent. qu'ils m'en excusent.

Ayant repris la section, après le passage de ce maître, je ne puis que vous assurer que je ferai le maximum pour ne pas le décevoir.

Alors, chers amis, tentez votre chance dans ce sport. Je suis à votre disposition pour vous faire goûter aux joies de l'athlétisme, discipline merveilleuse et diversifiée.

Prenez contact avec nous